Biométrie : comment dénicher l’unique qui est en nous ?

La biométrie : c’est quoi ? Un atelier de biométrie : pourquoi faire ? Réponses grâce à Assia, qui nous a entraînés dans une enquête mystérieuse.

Et grâce à Jean-Yves, qui a caché un trésor dans un coffre secret… trésor à retrouver au coeur du fablab LABSud. Que de mystères !

Savez-vous que chacun/chacune d’entre-nous est unique, a des caractéristiques biométriques qui nous sont propres ? Comment le prouver ? Quelles caractéristiques appartiennent à une et une seule personne ?

Grâce à la biométrie, technique très pointue, on peut reconnaître et identifier une personne grâce à ses caractéristiques biologiques. Applications : la forme de mes yeux, de mes empreintes digitales, du contour de ma main, l’iris de mon œil, ma voix ou ma taille…peuvent-ils servir à identifier une personne.

L’atelier d’initiation – volontairement très ludique et très pédagogique – a donné des éclairages très précis, avec des infos, des jeux, des enquêtes, des quizz, de la mise en situation… Samedi 28 avril 2018 de 15 à 18 heures…. hors high-technologie, mais en lien direct avec la vie quotidienne, et aidée par les technologies du fablab, Assia a surtout abordé les empreintes digitales.

Les vacances de Pâques 2018  ont rendu les petits détectives dispos et les parents volontaires pour faire le taxi : une dizaine d’enfants d’adhérents du fablab LABSud sont venus pour l’atelier d’Assia, notre animatrice.

  1. D’abord un peu timides – la plupart ne se connaissent pas – Assia brise la glace, questionne sur les savoirs des petits détectives. Les papas ne sont pas loin…

 

2. Avant l’atelier, Assia et Jean-Yves avaient préparé tout un kit d’empreintes pour un jeu, Jean-Yves a reconstitué un plan simple du fablab et ses zones d’activités. Des cartes d’empreintes sont découpées à la découpe laser. Islème a préparé une énigme sur un parchemin…

 

 

3. Xavier filme… dans l’idée de réaliser une vidéo. Finalement, elle ne sera peut-être pas montée, pour protéger le droit à l’image des enfants… Dommage (:(.

 

4. Pendant l’ateler des enfants, Nathan assure un cours à des plus grands. C’est cela, un fablab, de multiples activités s’y déroulent.

 

 

5. Un des critères qui nous identifie : la taille, mais que cela change vite quand un petit grandit. Est-ce une mesure assez fiable ?

 

 

6. Mais au fait comment ça marche, l’identification par empreinte digitale ? bizarre : il y ades arches, des bloucles, des vagues, des tourbillons…

 

7. Un jeu pour repérer des types d’empreintes.

 

8. Un exercice pour repérer les points d’identification et un détecteur pour se situer dans les statistiques de la population.

 

9. Chacun(e) peut repartir avec ses empreintes déposées sur une petite carte transparente découpée à la laser.

 

10. Une énigme, il faut se concentrer.

 

 

11. C’est l’occasion de visiter les différentes parties du fablab !

 

12. C’est parti ! Difficile de laisser les plus grands travailler car l’exitation est à son comble, on se prend au jeu. Les indices sont dissimulés dans les étagères ou derrière les machines…

 

 

13.  Ah, bigre, le trésor était caché dehors sous les arbres. Il était plein de bonbons !

 

 

14.  Jean-Yves en a sué pour calculer, vérifier, rectifier avant d’aller sur la découpe laser pour découper les éléments du coffre-fort. Car il a été fait maison, exprès !

 

 

15. De son côté, Odile (qui prend les photos) et Assia, avaient préparé les ateliers, les paquets de bonbons. Jean-Yves en voudrait bien, lui-aussi !

16.  Mais le coffre, c’est du boulot. Islème se colle à la tâche, elle ponce, Jean-Yves assemble, vérifie, conseille… 

 

17.  Dehors, pour la peinture finale !

 

 

18.  Au final, tout le monde est content !

 

Animateurs de l’ateler : Assia Tria, assistée de Jean-Yves Raelison, Islème Baghouz, & Odile Maillard

Photos : 

Rédaction : Odile Maillard, LABsud, aidée par Xavier Bonnel pour le préparation des photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *